Actualité

Carrefour convainc la Bourse de Paris, Netflix embrase Wall Street

L’action Carrefour occupe la première place du podium au Cac 40, ce mardi. Le distributeur a présenté son nouveau plan stratégique, qui comprend de grandes ambitions dans l’e-commerce et le bio, des économies de coûts drastiques, un partenariat stratégique en Chine et 2.400 suppressions de postes. La Bourse a salué l’initiative dès l’ouverture par un bond de plus de 5% pour l’action. Elle s’est toutefois atténuée au fil de la séance ; Carrefour enregistre finalement une hausse de 3,2%, ce qui reste malgré tout nettement plus qu’Atos (+1,4%), Unibail-Rodamco (+1,2%) et les autres.

A New York, l’ambiance est plus survoltée. Netflix déclare avoir gagné 23,5 millions d’abonnés en 2017, soit presque 120 millions d’abonnés dans le monde au total, et s’envole de 11%. Le géant du streaming inscrit de nouveaux records au passage et franchit la barre des 100 millions de dollars de capitalisation boursière pour la première fois. Au dernier trimestre il a séduit 6,36 millions abonnés nouveaux, contre 5,1 attendus par les analystes en moyenne (consensus Factset).

Il y a plus lourd que Netflix, au Nasdaq, mais par effet d’entraînement, l’indice américain inscrit lui aussi de nouveaux records historiques. Ce malgré le repli de Twitter, qui fait suite à la démission surprise du directeur opérationnel Anthony Noto. Les investisseurs saluent par ailleurs la levée du « shutdown », même si elle n’est que temporaire. Le financement du gouvernement américain est assuré jusqu’au 8 février seulement.

Des chiffres rassurants sur l’économie en Europe

A Paris, le Cac 40 a cédé 0,12% à 5.535,26 points, dans un volume d’affaires de 3,6 milliards d’euros. Le Footsie londonien et le Dax de la Bourse de Francfort ont, au contraire, gagné du terrain. Le Dax a par ailleurs franchi de nouveaux sommets en début de séance. En incluant les dividendes, comme son homologue allemand, le Cac 40 a lui aussi signé un plus haut historique ce mardi.

Carrefour n’est pas la seule valeur qui ait subi une variation notable ce mardi. Sanofi a rebondi au lendemain d’une baisse de 2% à l’annonce du rachat de l’américain Bioverativ. Bigben Interactive a dégringolé après avoir revu en baisse ses prévisions de rentabilité. Altice est dopé par une note de Barclays, qui a relevé le titre de « pondération en ligne » à « surpondérer ». Goldman Sachs a pour sa part relevé M6 de « vendre » à « neutre » et dégradé Publicis de « achat » à « neutre ».

Enfin, à la veille de la publication des PMI en zone euro, les perspectives économiques semblent favorables. L’indice ZEW de confiance des investisseurs et analystes allemands ayant plus progressé que prévu en janvier. La composante des conditions actuelles a quant à elle atteint son meilleur niveau depuis la création de l’enquête, fin 1991. Hier, le Fonds monétaire international (FMI) avait relevé ses prévisions de croissance de l’économie mondiale à 3,9% pour 2018 et 2019. 

<

p class="MsoNormal">

Most Popular

To Top