Internet

De quoi une femme peut-elle parler sur YouTube ?

Ce n’est pas la première et certainement pas la dernière fois que madmoiZelle te parle des inégalités femmes-hommes sur YouTube.

Sur la première plateforme de partage vidéo non plus, les créatrices n’échappent au sexisme.

Censurées, harcelées dans les commentaires ou encore jugées sur leur physique plutôt que sur le fond de leurs contenus, les youtubeuses voient la belle liberté promise par Internet égratignée par les mêmes schémas inégalitaires en vigueur dans la vraie vie.

En clair sur YouTube, il semblerait que pour ne pas trop déranger, une femme doive parler de beauté, de maquillage, de mode ou de lifestyle, et c’est tout.

Les commentaires sexistes, un frein pour les créatrices

Dans une vidéo parodique intitulée « Être une femme sur YouTube », Pauline du collectif Yes vous aime aborde avec humour les pressions qui entourent les créatrices sur YouTube.

Elle imagine la vie de Nina, vloggeuse en proie aux commentaires sexistes, sur sa chaîne dédiée à… la philosophie. 

Des remarques sur son physique aux menaces de viol, la créatrice fictive découragée par ces réactions conclut que le seul moyen pour elle de ne point faire trop de vagues sur la Toile est de parler de… maquillage.

Le scénario peut paraitre caricatural. Pourtant une récente étude de plus de 20 000 commentaires sur la plateforme confirme l’écart de traitement entre les créateurs et les créatrices sur YouTube.

Les femmes reçoivent 14% de commentaires critiques négatifs, contre 6% pour les hommes, 4,5% de commentaires liés au physique, pour seulement 1,4% chez les hommes, et 3% de remarques sexistes ou sexuelles, quasi inexistantes sur les chaînes d’hommes (0,25% des commentaires).

À ce constat, s’ajoute la politique de YouTube, sa morale très « américaine » et son aversion des tétons, de désavantager systématiquement les vidéos qui traitent du corps des femmes et de l’éducation sexuelle.

Il y a quelques mois, le mouvement #MonCorpsSurYouTube lancé par les Internettes mettait en lumière une vague de démonétisation des contenus proposés par des créatrices.

Ce phénomène touche précisément les contenus réalisés par des femmes dans l’optique de faire bouger les lignes.

Qu’il s’agisse de parler de règles, d’endométriose ou de petite poitrine, les contenus féminins sont classés « hautement sexualisé », même quand ils ne montrent ou n’évoquent rien de sexuel.

Une bride supplémentaire sur la créativité et le liberté de paroles féminines.

Comment soutenir les femmes sur YouTube ?

En tant que spectateurs et spectatrices, il est possible d’aller contre ce sexisme ambiant en soutenant explicitement nos créatrices préférées.

Lorsque vous appréciez le travail d’une créatrice, il est important de le dire, afin de ne pas laisser toute la place aux rageux et de faire entendre AUSSI une voix positive et bienveillante dans les commentaires. 

Même lorsque vous n’êtes pas d’accord avec le propos d’une vidéo, des divergences d’opinion ne justifient jamais des insultes et des menaces.

Il s’agirait d’être solidaire, et d’encourager les femmes youtubeuses à parler de ce dont elles ont envie de parler, sans que leur genre n’interfère avec l’appréciation de leurs contenus.

Bref, il s’agirait de les encourager à être libres, pas à être parfaites en tout point.

Et vous, vous pensez à dire aux créatrices que vous aimez à quel point elles sont fantastiques ?

À lire aussi : Soutenez les Internettes, l’asso qui promeut les créatrices de contenu sur YouTube !


Notice: Trying to get property of non-object in /var/www/vhosts/referencez.eu/httpdocs/wp-content/themes/flex-mag/functions.php on line 972

Most Popular

To Top