Sport

Du sport et des hommes

Résumer une carrière de journaliste en 130 pages est un exercice difficile. Jean-Pierre Oyarsabal, journaliste sportif à La Dépêche du Midi, s'est attelé à la tâche pour ne garder que 170 chroniques de ses 20 ans de carrière. Une goutte d'eau dans une production riche et alerte. Un choix que l'on imagine cornélien pour son auteur mais qui, pour tout grand professionnel comme il l'a été, est un devoir : aller à l'essentiel et ne jamais perdre de vue l'intérêt du lecteur.

Jean-Pierre Oyarsabal, qui a arpenté les terrains de rugby, suivi le Tour de France, chroniqué les championnats de boxe et couvert une quantité de disciplines, a alors passé en revue toutes ces années pour ne garder que le meilleur, mais surtout le plus significatif à ses yeux. «Ce qui m'a toujours intéressé dans le sport, au-delà de la compétition en elle-même, c'est l'humain. Je n'aurais jamais osé imaginer un tel parcours. Ce métier m'a permis des rencontres merveilleuses», raconte le Narbonnais, qui se souvient toujours avec émotion de ses après-midi passées à Cassayet avec son père, là où la passion est née. «Mes parents étaient pompistes. Ils bossaient tous les jours, il n'y avait ni restaurant, ni vacances, mais le Racing c'était notre club de cœur et cela l'est resté».

Pour sa séance de dédicace, hier à la médiathèque, de nombreux confrères de La Dépêche, de l'Indépendant et de Midi Libre étaient présents. L'occasion de rappeler ses débuts «comme simple pigiste à 17 ans à Narbonne», avant d'être embauché puis très rapidement de rejoindre le siège toulousain et tous les plus grands stades de la planète sport.

Le sport est-il l'avenir de l'homme ? 16€. Aux éditions Cépaduès. Collection du Midi. Chez Libellis et vente en ligne.

En savoir plus sur :

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Most Popular

To Top