Sport

Financement, participants, sports originaux : cinq choses à savoir ..

Le médecin et athlète américain Tom Waddel, sixième du décathlon des Jeux Olympiques de Mexico 1968, ne pensait probablement pas créer d'un rendez-vous aussi fédérateur. En 1982, il a l'idée originale de créer une réplique des JO destinée à la communauté homosexuelle. La première édition, qui a lieu à San Francisco, réunit 1 350 participants. 36 ans plus tard, Paris en accueillera près de huit fois plus pour une fête du sport basée sur l'inclusion et le dépassement de soi. Voici les cinq éléments que vous devez absolument connaître sur cette manifestation à la fois sportive et culturelle qui débute ce samedi.

Les Gay Games ne sont pas réservés aux gays ni aux athlètes

Contrairement aux idées reçues, les Gay Games sont ouverts à tous! L'unique objectif est de participer à la lutte de l'homophobie dans le sport et de donner plus de visibilité aux athlètes issus de la communauté LGBT (lesbienne, gay, bi, trans). Ainsi, l'idée est de promouvoir le sport de façon universelle, sans exclure qui que ce soit, sous la devise «All equal». Les participants ne sont donc pas forcément des athlètes professionnels, puisqu'aucun standard de performance n'est exigé. Ce sont généralement de simples citoyens, originaires de 90 pays différents, inscrits de façon individuelle à une activité sportive.

Des sites prestigieux pour accueillir les évènements

Pour faire la promotion de la culture gay, les organisateurs ont investi cinquante lieux de la capitale. Et non des moindres. La résidence officielle de l'évènement se situe à la Cité Internationale universaire de Paris, et le centre d'accréditations à la Cité de la Mode et du Design. Quant à l'Hôtel de Ville de Paris, il est le village officiel des Gay Games. Son parvis servira à de multiples animations tous les jours jusqu'à 22h. Pour les rencontres sportives, le Bassin de la Villette, les Arènes de Lutèce, la Cinémathèque française ou encore le stade Charléty ont été mis à disposition par la Ville. Les évènements artistiques ont eux lieu à la Bibliothèque Nationale de France, au Casino de Paris et d'autres lieux emblématiques de la capitale. Tous les billets pour ces épreuves sont en vente sur le site officiel de l'évènement.

Un financement qui provient des internautes, des pouvoirs publics et des entreprises

Le budget de l'évènement s'élève à hauteur de 4 millions d'euros selon les organisateurs. La moitié de celui-ci a été récolté grâce à une opération de crowdfunding, qui a mobilisé la générosité des internautes. Les pouvoirs publics aussi ont financé le projet: l'Etat, certains Ministères, la région Ile de France et la Ville de Paris ont contribué à soulever un million d'euros. La dernière partie du financement provient des entreprises partenaires, comme Franprix, BNP Paribas ou Renault, qui ont réuni un million d'euros. Les participants n'ont pas eu à apporter leur contribution pour la plupart, l'inscription à la majorité des épreuves étant gratuite dans un souci d'accessibilité.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Most Popular

To Top