Internet

Internet dans les campagnes : Bouygues Telecom accélère

Bouygues Telecom poursuit son offensive dans les campagnes et les zones les moins denses de l'Hexagone. Ce vendredi, l'opérateur de Martin Bouygues a annoncé la signature d'un accord avec TDF, qui déploie depuis environ an des réseaux en fibre optique dans les territoires peu peuplés. Cela permettra à Bouygues Telecom de commercialiser ses offres Internet fixe à très haut débit sur l'ensemble des zones couvertes par ce nouvel opérateur d'infrastructure.

Lire aussi : TDF veut devenir opérateur de fibre dans les campagnes

Pour rappel, TDF répond aujourd'hui aux appels d'offres des collectivités des zones les moins denses, qui veulent se doter d'une couverture Internet fixe dernier cri. Comme leurs territoires n'intéressent pas d'emblée les grands opérateurs nationaux (Orange, Free, Bouygues Telecom et SFR), qui les jugent peu - voire pas - rentables, celles-ci mettent en concurrence des opérateurs d'infrastructures pour bâtir leurs propres réseaux. Voilà pourquoi on les appelle les Réseaux d'initiative publique (RIP). En France, ils concernent 43% de la population, soit environ 17 millions de logements et locaux professionnels. Une fois ces réseaux en fibre optique opérationnels, tous les opérateurs grands publics sont libres d'y commercialiser leurs offres.

Des accords avec Covage, Altitude et Axione

TDF a, à ce jour, décroché deux RIP, l'un dans le Val d'Oise, l'autre dans les Yvelines, pour un total de 200.000 prises une fois que ces réseaux seront déployés. Bouygues Telecom espère donc, in fine, convertir un maximum de ces foyers à ses offres. Depuis un peu plus d'un an, l'opérateur de Martin Bouygues met les bouchées doubles pour séduire les clients des zones rurales et peu denses. Au mois de septembre, ses dirigeants ont signé un accord pour commercialiser leurs offres sur les réseaux de l'opérateur d'infrastructure Covage. Celui dispose aujourd'hui de plus de 210.000 prises raccordables. Il compte, d'ici quelques années, couvrir plus de 1,5 million de foyers.

En mars dernier, Bouygues Telecom a aussi officialisé sa venue sur les réseaux d'un autre acteur des RIP : Altitude Infrastructure. Cet opérateur, pour sa part, déploie notamment sa fibre dans la Manche et dans le Grand Est. Ce qui représentera, à terme, un parc de 670.000 clients. Enfin, comme l'a révélé La Tribune en juin 2016, Bouygues Telecom s'est allié avec Axione, une filiale de sa maison-mère, laquelle déploie de son côté des RIP en Ardèche, dans le Limousin, dans la Drôme ou dans l'Aisne.

16 millions de foyers raccordables

Ces accords doivent permettre à Bouygues Telecom de se relancer dans l'Internet fixe à très haut débit, où il ne compte, à ce jour, « que » 552.000 clients (dont 171.000 abonnés à la fibre). À comparer avec son rival Orange, le leader de la fibre dans l'Hexagone, qui compte près de 1,7 million de fidèles. D'ici à 2022, Bouygues Telecom espère atteindre 20 millions de logements raccordables à la fibre, contre 16 millions à la fin juin.

Lire aussi : Internet fixe à très haut débit : l'accélération se poursuit

En savoir plus sur :

                

Most Popular

To Top