Commerce

L'engouement pour les sites e-commerce se confirme

97Interactions

Le e-commerce ne cesse de progresser et les français confirment bel et bien leur attrait, pour un mode d’achat qui est relativement accessible et sécurisé de nos jours.

58 % des Français achètent au moins une fois par mois sur une boutique en ligne.

Si on est toujours loin des 98 % de Français qui achètent au moins une fois par mois en magasin, la tendance et l’engouement pour les sites e-commerce ne fait que se confirmer.

Selon l’âge, la catégorie socio-professionnelle, mais aussi selon le produit acheté, l’achat en ligne est plus ou moins un réflexe. Aussi, afin de gagner toujours et encore en clientèle, nombre d’entreprises proposent aux internautes d’acheter depuis leur écran. Focus sur les boutiques en ligne.

 

Sommaire

1 L’achat en ligne, un mécanisme bien rodé2 Qu’achète-t-on en ligne ?3 Du marketing au webmarketing

L’achat en ligne, un mécanisme bien rodé

À la question, pourquoi les Français achètent sur Internet, 71 % sont motivés par le prix. Et oui, acheter en ligne coûte souvent moins cher qu’acheter directement en magasin. D’abord parce que les sites e-commerce proposent souvent des réductions en ligne, pour les premiers achats par exemple. Puis, dans leur politique marketing et de fidélisation client, les opérations promotionnelles sont légion.

Ensuite, de nombreux partenariats existent entre les sites e-commerce et les plateformes qui proposent des réductions et autres codes promotionnels. L’acheteur, souvent inondé de codes réduction, sait qu’il pourra acheter au meilleur prix en ligne, un produit assez cher en magasin.

L’étendue du choix des boutiques en ligne séduit 59 % des acheteurs.

Et oui, sur internet, il est facile de passer d’une boutique en ligne à une autre, sans trop de difficulté et confortablement installé dans son canapé. C’est par ailleurs un des points que combattent les e-commerçants. Les clients qui naviguent facilement de sites en sites à la recherche d’un prix compétitif ou d’un service en plus, se retrouvent à rapidement abandonner un panier en cours de route.

L’abandon de panier est un réel fléau en e-commerce et nombreuses sont les solutions qui cherchent à palier à ce manque à gagner, pour de nombreux acteurs.

 

Les modalités de livraison incitent 51 % des Français à acheter en ligne.

Il faut bien reconnaître qu’entre les livraisons à domicile, les livraisons au bureau ou encore en point relais, le choix est très vaste. D’autant que les délais de livraison sont de plus en plus restreints, pour la plus grande satisfaction du client.

Un acteur comme Amazon est capable de vous livrer selon certaines conditions (abonnement Amazon prime) le jour-même. Vous achetez un produit le matin et en soirée il peut déjà être en votre possession. Un argument qui séduit sans aucun doute une majeure partie des français.

À contrario, l’impossibilité d’essayer les produits/services, la crainte vis-à-vis de la sécurité des paiements ainsi que la crainte vis-à-vis de la protection des données personnelles sont les raisons qui rebutent d’acheter en ligne.  Ce sont sans conteste, les points sur lesquels, les boutiques en ligne tentent de rassurer les potentiels clients.

Parmi les clients frileux pour l’achat en ligne et notamment concernant le fait de na pas pouvoir voir ou toucher un produit, il reste une solution. On appelle cela le ROPO (Research Offline, Purchase Online) Le client recherche un produit dans un magasin et une fois que le produit est testé et approuvé, il le commande en ligne à moindre coût.

Cette démarche existe par ailleurs dans les 2 sens et notamment sur les produits volumineux qui proposent des garanties plus abordables. Vous rechercher un produit en ligne et vous l’achetez en magasin, là où on vous propose un SAV bien plus transparent, comprenant le déplacement d’un technicien en cas de panne par exemple. En ligne il y a encore une certaine opacité sur les garanties, hormis si vous contractez une assurance en supplément mais le prix ne devient plus intéressant à ce stade.

 

Qu’achète-t-on en ligne ?

Les agences web qui proposent à leurs clients des sites e-commerce et autres e-boutiques le savent bien, les acheteurs ont tendance à faire du shopping en ligne sur des produits bien spécifiques.

Le Transport, le tourisme, le voyage, la billetterie et les abonnements sont les produits qui s’achètent le plus facilement en ligne. 

L’ habillement, l’électroménager et la hifi ainsi que l’informatique et le gaming s’achètent autant en ligne qu’en magasin.

Par contre en ce qui concerne la pharmacie, la parapharmacie, l’optique, les produits d’entretien, les produits d’hygiène, de beauté, les articles de maison, d’ ameublement ainsi que les bijoux, les français préfèrent se rendre directement en magasin.

Pour ce qui est de la pharmacie on peut souligner les grosses problématiques et règles strictes inhérentes à la  France. Il est indispensable d’être propriétaire d’une pharmacie physique pour vendre en ligne et la publicité sur internet est interdite, ce qui ouvre la porte à des acteurs européens autres que les français pour bénéficier d’une clientèle prête à commander ses produits en ligne.

 

Du marketing au webmarketing

Réseaux sociaux, applications, campagnes web, seo, digital, marketing et webmarketing, tout est fait pour toucher et draguer une cible toujours plus large, et fidéliser une clientèle déjà existante.

Le marché du e-commerce connaît une ascension fulgurante avec des histoires incroyables, comme celle du géant Amazon. Les Français se placent d’ailleurs en deuxième position dans ce domaine en Europe, juste derrière la Grande-Bretagne. L’engouement est tel que des plateformes d’achat en ligne comme Amazon prospèrent et se développent à travers le monde.

Le développement du secteur ne semble pas avoir de limite. Avec quasiment 15 % de croissance du chiffre d’affaires en 2016, le marché pèse aujourd’hui près de 80 milliards d’euros en France.

Les entreprises adhèrent de plus en plus à ce système prometteur qui comptabilise aujourd’hui en moyenne 33 transactions toutes les secondes.

Avec quelque 200 000 sites marchands actifs recensés en France, les entreprises ont visiblement perçu l’opportunité et les avantages concurrentiels que leur offrait le e-commerce.

Plus de la moitié des entreprises qui possèdent un site de vente en ligne projettent même d’augmenter leurs effectifs salariaux pour se consacrer davantage au secteur du e-commerce.

Pour les entreprises, le e-commerce est la promesse d’une plus grande visibilité, nationale voire même internationale, et par conséquent l’élargissement de la clientèle. Un site internet donne la possibilité d’être visible partout et à toute heure, il agit comme la vitrine de l’entreprise, en toutes circonstances, auprès de l’ensemble des internautes.

Note générale de nos lecteurs Votre Note[Total: 1 Average: 5]

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Most Popular

To Top