Sport

Top 14 – Lamerat à Bordeaux, c'est fait!

L’AS Clermont Auvergne a multiplié les annonces de prolongations de contrats ces dernières semaines: trois "poids lourds" ont signifié qu’ils continuaient l’aventure avec les Auvergnats, et tous jusqu’en juin 2022. Il s’agit de Morgan Parra, Wesley Fofana et plus récemment Sébastien Vahaamahina. Des joueurs importants, internationaux en puissance, tous "verrouillés". Rémi Lamerat (28 ans, 19 sélections) aurait pu faire partie du package. Au club depuis l’été 2016, le trois quart centre s’était vu proposer un bail de deux années supplémentaires (plus une optionnelle).

Plus surprenant, le club et le joueur avaient même pensé à un changement de poste. Soucieux de se remettre en question, Rémi Lamerat avait discuté de la possibilité de passer… 3e ligne! A l’instar du Rochelais Levani Botia en somme. Il en aurait fait part au manager Franck Azéma, lequel lui aurait répondu favorablement. Mais l’Union Bordeaux-Bègles est passée par là. Selon nos informations, cette semaine, Lamerat, désiré par l’UBB depuis de nombreuses saisons, s’est mis d’accord avec le club du président Marti sur un futur contrat de quatre ans. Originaire de Sainte-Foy-la-Grande, en Gironde, il a privilégié ce nouveau challenge avec comme horizon lointain une reconversion au sein du monde viticole.

Le Racing 92 et Montpellier le voulaient

Une volonté qui aurait pesé dans la balance au moment de prendre sa décision, couplé à ce contrat longue durée, lui qui va découvrir le quatrième club professionnel de sa carrière après le Stade Toulousain, Castres et donc Clermont. Un nouveau challenge souhaité par le champion de France 2017. Lamerat va donc prendre la direction de Bordeaux et ce, en dépit d’appels du pied récents de cadors du Top 14 tels que le Racing 92 ou Montpellier, qui lui auraient fait miroiter, toujours selon nos informations, un salaire plus conséquent. Pas de quoi faire infléchir sa décision en faveur de l’UBB, à qui il pourra amener son punch et son expérience.

Avant, il tentera de prendre le train de l’équipe de France en route vers la Coupe du Monde au Japon 2019. Appelé pour la première fois lors de la tournée d’été en Australie en 2014, Lamerat avait loupé la dernière édition en Angleterre. Il avait suivi toute la préparation mais avait fait partie des cinq joueurs recalés au moment de passer de 36 à 31 éléments. Il était du dernier Tournoi des VI Nations (deux titularisations face à l’Irlande et en Ecosse) et de la dernière tournée en Nouvelle-Zélande (une titularisation lors du dernier test perdu 49-14). Son avenir scellé, il va pouvoir se concentrer sur ses performances. En ce début de saison, au repos comme tous les autres internationaux lors de la première journée, il a enchaîné trois titularisations lors des victoires au Racing 92, face au Stade Français et à Pau.

Most Popular

To Top