Santé

Vous dormez avec un ventilateur ? Arrêtez tout de suite !

En période de fortes chaleurs, la tentation de dormir avec un ventilateur allumé est grande. Cependant, de nouvelles études révèlent que les risques pour la santé sont nombreux – bien que bénins pour la plupart.

Sinusites, irritations, maux de tête, crampes…

En premier lieu, les personnes sujettes à l’asthme ou aux allergies sont particulièrement exposées à des complications si elles utilisent constamment ce type d’appareil pendant la nuit. « Lorsqu’un ventilateur fait circuler l’air dans la pièce, des poussières et des pollens pénètrent dans vos sinus. Si vous êtes sujet aux allergies, à l’asthme ou au rhume des foins, cela pourrait provoquer beaucoup de problèmes. »

Les risques sont grands également pour les couples, où le brassage de l’air provoque irrémédiablement la dispersion des germes, ce qui peut provoquer la contamination de votre partenaire.

Le souffle de l’air constant a également tendance à assécher la peau, la bouche, les yeux et la cavité nasale, si le ventilateur reste en marche toute la nuit. Là encore, les risques pour la santé sont nombreux. « La diffusion constante d’air sec pourrait affecter vos sinus. Si la sécheresse est vraiment extrême, votre corps pourrait alors produire plus de mucus pour essayer de les soulager. Vous allez ainsi vous retrouver avec le nez bouché et des maux de tête », explique le spécialiste. Le problème est d'autant plus important pour les porteurs de lentilles de contact qui pourraient être encore plus affecté par le souffle asséchant de l’air. Le médecin conseille donc de retirer ses lentilles avant de se coucher.

Pour tous les utilisateurs de ventilateurs, il est également recommandé de dormir avec un verre d’eau à proximité, en cas de déshydratation. Enfin, la diffusion d’air frais en continu a tendance à contracter les muscles. Ce phénomène peut provoquer des crampes ou des torticolis au réveil, notamment si le ventilateur est dirigé vers vous.

Un risque sérieux pour les personnes âgées

Une autre étude de 2016 avait également prouvé que les ventilateurs avaient un effet néfaste particulier sur les personnes âgées. Publiée dans Science Daily, des chercheurs de l’Université de Texas Southwestern Center y expliquaient que l’air ventilé faisait augmenter la température corporelle et le rythme cardiaque de nos aînés. La raison est qu’ils transpirent moins que les plus jeunes, rendant ainsi le contrôle de leur température corporelle moins efficace.

En conclusion de son article, Mark Reddick précise qu’il n’existe pas de danger sérieux pour la santé concernant une utilisation régulière d’un ventilateur pour la nuit. Cependant  les désagréments sont nombreux. Il est ainsi préférable d’ouvrir portes et fenêtres afin de créer un courant d’air naturel dans votre chambre. Enlever les tapis au sol et préférer des couleurs froides (bleu ou vert par exemple) pour vos murs sont également des moyens efficaces de favoriser le refroidissement des pièces pendant la nuit.

Cinq conseils pour bien utiliser son ventilateur

Cependant si vous préférez utiliser un ventilateur, il est conseillé de prendre quelques précautions afin de limiter les risques pour la santé.

Utiliser un ventilateur équipé d’une minuterie qui s’éteindra automatiquement une fois que vous serez endormi ; Nettoyer régulièrement le ventilateur et surtout les pales pour éviter la projection de poussières pendant son fonctionnement ; Ne le placer pas directement dans votre direction ; Préférer un appareil équipé d’une tête pivotante ; S’hydrater avant et pendant la nuit pour éviter le dessèchement de la peau et les rampes musculaires.

Most Popular

To Top